Retraite Agirc-Arrco : ne négligez surtout pas cette procédure au risque de perdre vos droits !

publicité

L’Agirc-Arrco a récemment lancé une mise en garde contre les employés du secteur privé concernant une procédure qu’il faut impérativement suivre pour pouvoir continuer de percevoir les régimes complémentaires. De quoi s’agit-t-il ? On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Agirc-Arrco : une procédure essentielle pour l’accès aux droits de retraite

L’Agirc-Arrco comptabilise plus de 20 millions d’employés œuvrant dans le secteur privé à qui l’institution délivre chaque année plus de 90 milliards d’euros de pension complémentaire. Récemment, elle a lancé un rappel important à travers un communiqué officiel. Celui-ci encourage les cotisants actifs, y compris les plus jeunes à procéder régulièrement à une vérification du relevé de carrière, afin de jouir de leurs droits.

publicité

Pour ce faire, les intéressés sont priés de se rendre sur le site espace-personnel.agirc-arrco.fr afin de consulter le relevé en question. A titre de rappel, ces documents sont accessibles par le biais de la rubrique « ma carrière en un coup d’œil ». Vous pouvez également y accéder via l’application Mon compte retraite. Ce relevé vous tient informé des droits acquis le long de votre parcours professionnel sur tous les régimes de retraite.

En cas d’anomalie ou d’erreur, l’intéressé est prié de réaliser une réclamation en se rendant auprès de la caisse de retraite. Des contacts sont mentionnés dans le relevé de carrière. Notons que ce dispositif est accessible à tout moment et il n’y a aucune condition liée à l’âge.

publicité

En quoi cette vérification est-t-elle importante ?

Selon Julien Cérioli, qui travaille pour l’Agirc-Arrco : « Cette procédure est une habitude à prendre, au même titre que la vérification du montant des impôts, surtout pour ceux qui ont changé de postes à plusieurs reprises. Il est conseillé de vérifier périodiquement la carrière pour les périodes anciennes. Cette étape est également essentielle pour vérifier que les périodes d’absence pour maladie et les périodes de chômage sont bien reportées ». Voilà qui a le mérite d’être clair.

publicité

D’autres publications dans 

Casse-tête logique : trouvez les 2 tiges à enlever pour résoudre l’équation : 8-9=3

Crédit d’impôt 2024 : quels outils faut-il utiliser pour l’adaptation des logements au vieillissement ?

Augmentation de l’AAH : à combien s’élève l’aide revalorisée en 2024 ?

Ikea propose une table design et originale pour embellir votre extérieur !

Lidl lance un veste anti froid à prix bradé !

Prime d’activité et RSA : cette raison fâcheuse pour laquelle ces deux aides sont en déclin !