Retraite, APL, CAF : les procédures à suivre pour vérifier si vous pouvez prétendre à la hausse exceptionnelle de 160 € !

publicité

Depuis l’an dernier, la flambée des prix a complètement miné le pouvoir d’achat des Français. Pour remédier à la situation, l’Etat a décidé de revaloriser certaines prestations sociales de manière anticipée. C’est notamment le cas des APL (aides personnalisées au logement), les prestations sociales de la CAF (caisse d’allocations familiales) et les retraites. Mais qui sont les principaux bénéficiaires de cette hausse exceptionnelle de 160 €. Dans cet article, nous vous expliquons les procédures à suivre pour le savoir !

Une mesure exceptionnelle pour faire face à l’inflation

Avec les conséquences post-covid, suivies de la crise énergétique et de la crise ukrainienne, de nombreux foyers ont du mal à garder la tête hors de l’eau en France. L’inflation n’épargne malheureusement aucun secteur (alimentation, énergie, transport, carburant…). Pour la première fois, les Français voient leur niveau de vie basculer en un temps record. Devant l’urgence de cette situation, le pouvoir exécutif a multiplié les dispositifs d’aides en 2022 dans le but d’aider les ménages qui font face à la précarité.

publicité

Ces mesures ont été publiées officiellement dans le cadre du « portail social » initié par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Outre l’instauration d’une indemnité de rentrée et des chèques exceptionnels, le gouvernement a décidé de revaloriser les retraites de base, les aides sociales, les minimas sociaux et les aides au logement en opérant une hausse anticipée.

Dans les faits, ces mises à jour tournent dans les alentours de 3% pour les APL contre 4% pour les aides familiales délivrées par la CAF. Selon nos confrères de l’echo des seniors, ils sont environ 12 millions à pouvoir profiter de cette revalorisation en touchant en moyenne 160 euros de plus sur leurs recettes au titre de l’année 2022.

publicité

Comment savoir si vous faites partie des bénéficiaires ?

Il convient de rappeler que ces revalorisations des prestations sociales et des pensions de retraite ne profitent pas à tout le monde. Elles représentent néanmoins un soulagement pour les bénéficiaires puisqu’il s’agit d’un précieux coup de pouce ponctuel. A ce propos, l’Insee rapporte : « La mesure de revalorisation anticipée se présente comme un virement ponctuel d’une prime exceptionnelle »

Pour identifier les ménages qui ont le plus profité de ces augmentations, l’Insee a procédé à une analyse prenant en compte la prime de rentrée de 2022. Les résultats indiquent que cette aide a pu bénéficier à plus de 9 millions de ménages. Dans un communiqué officiel, les auteurs expliquent : « Les bénéficiaires sont surtout les familles modestes (30%) qui ont pu accéder à 190 € par an pour le 1er dixième de niveau de vie. Ce qui correspond à une hausse de 1,7% du niveau de vie moyen ».

publicité

Toujours selon l’organisme, cette initiative a été prise pour assurer la stabilité économique de l’ensemble de la population. Par ailleurs, 170 € ont été remis au second dixième, soit une hausse de 1,1% et pour le troisième dixième, on constate une augmentation de 0,7% avec une prime de 130 € contre 70 € pour l’ensemble de la population (+0,3%).

La prime de Noël pour finir l’année en beauté

Toujours dans l’optique de lutter contre l’inflation galopante qui paralyse le pays depuis plusieurs mois, le gouvernement a décidé de poursuivre le versement de la prime de Noël pour l’année 2023-2024. Le virement a eu lieu le 15 décembre dernier auprès des 2,3 millions de bénéficiaires. A titre de rappel, cette aide est destinée à ceux qui ont touché pour le mois de novembre 2023 ou pour celui de décembre 2023 l’une des dispositifs suivants : Revenu de solidarité active (RSA), Allocation de solidarité spécifique (ASS) et Allocation équivalent retraite (AER).

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?