Retraite complémentaire : à qui le malus va-t-il s’appliquer pour 2024 ?

publicité

A la suite de nombreux débats houleux, l’Agirc-Arrco a pris une décision radicale concernant l’accès au retraite complémentaire. En effet, l’organisme prévoit d’appliquer de nouvelles dispositions impliquant un malus à destination de certains retraités à compter de 2024. Quelles sont ces nouvelles règles et qui sont les principaux intéressés ? On vous explique tout dans les prochaines lignes !

Du nouveau chez Agric-Arrco

Après l’application de la réforme des retraites au début de la rentrée, l’Agirc-Arrco s’apprête à son tour à apporter des changements dans le cadre de son système. A l’issue des échanges avec les partenaires sociaux qui ont duré pendant plusieurs semaines, les deux parties ont finalement réussi à trouver une entente dans le cadre du fonctionnement du régime complémentaire de retraite.

publicité

Selon nos confrères de Planet, plusieurs mesures de gestion ont été prises. Parmi elle figure la mise à jour de la retraite complémentaire et l’annulation du malus de l’Agirc-Arrco. Cela dit, cette suppression ne concernera qu’une partie des retraités. Mais alors, qui sont les pensionnaires qui devront encore composer avec cette minoration financière pour 2024 ? Réponses dans cet article !

Le dispositif de malus/bonus mis à jour

Au mois d’octobre dernier, les hauts responsables au sein de la caisse des retraités complémentaires pour les employés du privé (Agric-Arrco) ont fait part de leurs décisions d’appliquer de nouvelles mesures visant supprimer le dispositif bonus-malus. A titre de rappel, ce système avait vu le jour en 2019. En guise de coefficient de solidarité, il devait encourager le personnel à retarder leur départ à la retraite une fois que ces derniers ont confirmé le taux plein.

publicité

Dans un tel contexte, le malus donnait lieu à un prélèvement de 10% sur leur pension de retraite. Suivant ce dispositif, le malus était appliqué pendant une durée de 3 ans avant que le retraité n’atteigne ses 67 ans. Cette disposition n’a cependant pas fait l’unanimité auprès des futurs retraités. Au contraire, un bonus avait été conçu en faveur des salariés qui décident de reporter leur départ de 2 ans. Grâce à cette initiative, ces derniers pouvaient profiter de 10% supplémentaires. Cette majoration pouvait même passer jusqu’à 20% pour un report de 3 ans, voire 30% pour les employés qui avancent leur départ de 4 ans et plus.

Qui vont devoir affronter le malus en 2024 ?

Au cours de ces longues séances de négociation, l’Agirc-Arrco a pris la décision de revaloriser la pension de retraite à hauteur de 4,9%. Cette mise à jour a été appliquée depuis le début de ce mois de novembre. A compter du mois prochain, les futurs retraités n’auront plus à composer avec le malus sur leur pension complémentaire.

publicité

Pour ce qui est des retraités actuels, il faudra patienter avant que le malus ne prenne fin. En effet, le dispositif continuera à s’appliquer jusqu’au 1er avril 2024. Notons que les pensionnaires qui touchent actuellement une pension complémentaire de la part de l’Agirc-Arrco ne feront pas l’objet d’un remboursement pour les sommes qui n’ont pas été versés entre la date de liquidation et le 1er avril 2024.

Quid des montants complémentaires ?

Dans le cadre de la réforme des retraites, la question liée au montant supplémentaire sur la pension de retraite demeure en suspens. A l’issue de la suppression du malus, les montants accordés pourraient s’apparenter à une revalorisation favorable de la pension de retraite. Selon Merci pour l’info, un pensionnaire qui touche 1400 € par mois aura droit à un montant complémentaire de 42 € par mois. Ce qui signifie qu’il pourra toucher plus de 1500 € en plus sur une période de trois ans. Dans le cas d’un pensionnaire qui empoche 4800 € par mois dont 3360 € de retraite complémentaire, la somme acquise avec le montant supplémentaire va s’élever à 12 096 € pour une durée de 3 ans.

publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !