Retraite : quelle sera la valeur maximale de la pension à compter de janvier 2024 ?

publicité

A l’issue d’une carrière professionnelle bien remplie, les retraités pourront toucher une pension suivant le niveau de revenus qu’ils ont touchés durant la durée de leur parcours. La valeur de la pension va cependant faire l’objet d’une revalorisation d’ici 2024. A quels changements faut-il s’attendre ? On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Augmentation des retraites pour 2024

Voilà maintenant plusieurs mois que l’inflation paralyse la vie socio-économique du pays. Les conséquences sont particulièrement pesantes chez les personnes âgées. Heureusement, ils peuvent compter sur cette hausse des pensions de retraites prévue par l’Exécutif. Une valeur qui variera suivant l’indice de l’évolution moyenne des prix à la consommation. La hausse annuelle, prévue pour le début de l’année prochaine a pour but de protéger les retraités des effets de l’inflation. Selon l’Insee, la flambée des prix devrait augmenter de 5% d’ici là.

publicité

A compter de 2024, la valeur maximale de la pension de retraite sera mise à jour suivant deux paramètres. D’une part, les revenus encaissés durant le parcours professionnel et d’autre part, le régime d’assurance retraite souscrit. Cette disposition a pour objet d’aider les retraités à affronter la flambée générale des prix et le déclin du pouvoir d’achat. Notons que cette hausse de la pension ne concernera pas l’ensemble des retraités.

Les principaux concernés

Selon nos confrères de Nextplz, les retraités issus du régime général d’assurance retraite n’accèderont pas à cette augmentation des retraites pour 2024. Du côté du secteur privé, il n’y a pas de seuil maximal fixé pour les pensions de retraite, que ce soit pour le régime de base ou pour le régime complémentaire de l’Agirc-Arrco. Ces régimes fonctionnent suivant un mécanisme différent.

publicité

En effet, les points récoltés par l’employé durant la période active seront pris en compte dans l’estimation de la pension. Ce qui n’est pas le cas pour les pensionnaires issus du régime de base. A titre d’illustration, on distingue deux modes distincts pour ceux qui sont affiliés au régime général de l’assurance retraite à l’instar de la CNAV. Les personnes qui ont complété une carrière avec des revenus modestes peuvent profiter du minimum contributif.

Qu’est-ce-que le minimum contributif ?

Il s’agit du montant plancher au-dessous duquel un assuré qui part à la retraite après avoir atteint l’âge de départ légal ne peut descendre. La réforme des retraites en vigueur depuis la rentrée prévoit une augmentation de 25 € du Mico. Celui-ci est aujourd’hui estimé à 709,14 €. Les bénéficiaires du minimum contributif peuvent également prétendre au mico majoré.

publicité

Ce dispositif est dédié aux retraités qui ont cotisé un minimum de 120 trimestres. A l’issue de la réforme, celui-ci est passé de 747 € à 857 €. Les retraités qui sont éligibles à cette aide majorée pourront profiter d’une mise à jour de leurs petites retraites. Dans tous les cas, le seuil maximal à ne pas dépasser pour toucher le mico est fixé à 1352,23 €.

Voici la valeur maximale de la pension à compter de janvier 2024

Il existe un seuil maximal à ne pas dépasser qui limite la pension de base à 50% du plafond imposé par la sécurité sociale. Il faut néanmoins retenir que cette mesure s’applique exclusivement aux anciens employés. Cette année, la valeur maximale de la retraite de base est fixée à 1833 € contre 1714 € au cours de l’année 2022. A compter du mois prochain, la valeur maximale de la pension de retraite du régime général sera affectée par la mise à jour du plafond de la sécu. Celui-ci étant fixé à 3864 €.

Cette hausse se traduira par une revalorisation du montant brut maximal de la retraite de base. Toujours selon nos confrères, celle-ci devrait atteindre les 1 932 €. En parallèle, une hausse de 5,2% est prévue pour la valeur de la retraite de base d’ici l’an prochain.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?