Salaire : quelle évolution pour le SMIC en 2024 ?

publicité

Selon un rapport officiel partagé par des spécialistes du salaire minimum qui a été publié au mois de novembre dernier, le taux de revalorisation du SMIC serait établi à hauteur de 1,7%. Mais que va-t-il se passer pour 2024 ? Faut-t-il s’attendre à une revalorisation à la hausse ou à la baisse ? On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Revalorisation du SMIC pour 2024 : une hausse de 23 €

Avec un taux de salaire minimum fixé à 1,7%, les employés rémunérés au SMIC devront toucher 1406 € contre le salaire minimum actuel qui est fixé à 1383 €. Ce qui correspond à une hausse de 23 €. Selon nos confrères d’Econostrum, cette mise à jour du SMIC devrait être opérationnelle à partir du mois prochain pour les salariés qui touchent le salaire minimum dans le cadre de leurs activités professionnelles.

publicité

Cela dit, ces estimations ont été réévaluées à la baisse. En effet, le SMIC n’atteindra pas le cap des 1400 € pour le mois prochain. La hausse mensuelle sera établie à hauteur de 15,62 € net. Ce qui signifie que les employés qui touchent le SMIC en travaillant à temps plein pourront empocher un salaire net mensuel de l’ordre de 1398 € net.

Néanmoins, les données qui ont été fournies par l’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee) au cours de cette semaine viennent tout chambouler. En tenant compte de ces résultats, la revalorisation automatique sera établie à 1,13% à compter du début de l’année 2024 alors qu’elle était fixée à 1,7% au cours du mois de novembre dernier. Cela constitue une légère hausse de salaire pour les intéressés.

publicité

Une augmentation moins conséquente en comparaison avec celle de novembre

Cette hausse n’a pas de liens avec les dispositions gouvernementales. Toujours selon Econostrum, la revalorisation est estimée en fonction d’un système automatisé s’alignant avec l’inflation. En tenant compte de ce mode ce calcul, le taux horaire qui était fixé à 11,52 € l’heure (valeur brute) sera revalorisée à 11,65 €. Ce qui veut dire qu’un employé qui travaille à temps plein pourra encaisser un salaire brut de 1766,92 € à compter de l’an prochain, contre 1747,20 € au mois de mais dernier.

Il convient de rappeler que le salaire minimum interprofessionnel de croissance fait chaque année l’objet d’une revalorisation. Cette mise à jour équivaut au minimum à l’inflation qui a été enregistrée au cours de l’an passé en se basant sur la progression de l’indice des prix à la consommation. Selon les auteurs du rapport, cette technique concerne 20% des foyers touchant des revenus limités avec plus de 50% de gain du pouvoir d’achat sur le SHBO (salaire horaire de base ouvrier ».

publicité

Quid de l’opération « coup de pouce » initiée par le gouvernement ?

De son côté, l’Etat français a instauré le projet « coup de pouce ». Ce qui a poussé ces experts spécialisés dans le SMIC à dresser ce rapport qui a été rendu public au mois de novembre dernier. Les spécialistes appellent l’Etat à « s’abstenir de tout coup de pouce sur le salaire minimum à partir de l’an prochain. Les seuls dispositifs de revalorisation automatique sauvegardent le pouvoir d’achat du salaire minimum en vue de l’augmentation de l’indice des prix à la consommation ».

Le SMIC revalorisé à plusieurs reprises en l’espace d’un an

Pour conclure, il convient de noter que depuis 2012, aucun des chefs d’Etat qui se sont succédé en France n’ont eu le courage d’accorder un tel présent à l’occasion des fêtes de fin d’année et du Nouvel An. Le rapport précise cependant que depuis 2021 jusqu’en 2023, le salaire minimum aura subi une mise à jour à sept reprises avec un pourcentage total de l’ordre de 12,5%. Reste à savoir si les prochaines années à venir pourront donner lieu à une stabilité du salaire minimum en France. Tout va dépendre de la conjoncture ! Seul l’avenir nous en dira plus…

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?