Supermarché : cette nouvelle mesure implique de payer ses courses plus cher !

publicité

Alors que l’inflation continue à paralyser la vie socio-économique du pays, les consommateurs doivent composer avec une nouvelle mesure qui les contraint de payer leurs courses encore plus cher dans les supermarchés. On vous dit tout !

Les dépenses au supermarché vont encore augmenter en 2023

La flambée des prix n’épargne plus aucun secteur en France (transport, alimentation, électricité, énergie, gaz, immobilier…). La situation est telle que les familles disposant de revenus modestes ne peuvent plus joindre les deux bouts à la fin du mois. La baisse du pouvoir d’achat se fait notamment ressentir au moment de faire les courses car le prix des produits alimentaires ne cesse d’augmenter. 

publicité

Parmi les aliments dont le prix a augmenté figure les pâtes, le pain mais encore les fruits et les légumes, au grand dam des consommateurs. Résultat, ces derniers doivent se résoudre à s’en priver, faute de moyens ! De plus, les autres achats non prioritaires doivent attendre. Selon une étude menée par l’institut NielsenIQ, 50% des Français achètent moins de vêtements à cause de l’inflation. 

Du côté des dépenses alimentaires, le tarif des courses affiche une hausse de 16% en comparaison avec l’an dernier (Source : Insee). A ce propos, Michel-Edouard Leclerc annonce un second trimestre “rouge” pour 2023. Et les mauvaises nouvelles ne cessent de s’accumuler ces derniers temps. La dernière en date risque de décevoir davantage les consommateurs.

publicité

Une nouvelle loi qui brise le coeur des ménages 

Il s’agit de la nouvelle loi Descrozaille qui a pour objet de renforcer la position des industriels dans les liens qui les unissent avec les acteurs de la grande distribution. Par conséquent, les fournisseurs auront le droit d’arrêter les livraisons dans les magasins dans la mesure où les discussions avec les distributeurs se soldent par un échec. De son côté, le ministre, Marc Fresneau assure qu’en cas de désaccord, le fournisseur est dans l’obligation d’honorer le dernier contrat. 

Par conséquent, les producteurs peuvent défendre leurs intérêts, au détriment des supermarchés et des consommateurs qui se retrouvent dans l’obligation de payer leurs courses plus cher. En effet, cette nouvelle règle prévoit la suspension des promotions. Adieu donc les remises sur les produits ou encore les offres du genre “1 produit acheté égal 1 produit offert”. Des bouleversements qui devront être appliqués à compter de mars 2024.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Continuez cette suite logique : si 4+4=8, 5+5=15, 6+6= ?

Cuisine chinoise : top 4 des plats à éviter dans un restaurant asiatique

Consommer de l’orange avant de dormir le soir : bonne ou mauvaise idée ?

CAF : plusieurs comptes piratés, les dispositions à prendre pour se prémunir des hackers

Combien de calories un œuf contient-t-il ?

Pension de réversion : les nouveautés prévues pour les couples cette année