Transports en commun : méfiez-vous de cette nouvelle escroquerie à la carte bleue !

publicité

En cette période marquée par les fêtes de fin d’année, nous sommes nombreux à utiliser les transports en commun pour les déplacements liés aux achats de Noël. Certaines personnes malveillantes profitent de la situation pour arnaquer leurs victimes. C’est notamment le cas de l’escroquerie à la carte bleue qui fait de plus en plus de ravages ces derniers temps. Comment les arnaqueurs opèrent-t-ils et quelles sont les mesures de précaution à prendre face à ce fléau ? C’est ce que nous allons vous proposer dans cet article !

Noël approche, les escrocs enchaînent les opérations frauduleuses

Ces derniers temps, les escrocs ne cessent de rivaliser de créativité pour piéger leurs victimes. En dépit de la vigilance de ces dernières et les dispositions de précautions qui sont prises, il est malheureusement difficile d’échapper au piège. Une situation que personne ne souhaite expérimenter car naturellement, les conséquences sont souvent désastreuses. En cette période de fêtes, les arnaqueurs ont les consommateurs dans leur ligne de mire.

publicité

En effet, les magasins et les supermarchés sont bondés de monde en cette saison de l’année pour la réalisation des traditionnelles courses de Noël. De quoi faire monter l’adrénaline chez les malfrats qui sont prêts à tout pour soutirer de l’argent des victimes surtout en cette période de crise marquée par la baisse du pouvoir d’achat. Pour éviter les mauvaises surprises dans les grandes surfaces, il vaut mieux ne jamais baisser sa garde même dans les rayons qui semblent à priori sécurisés.

Gare à l’arnaque à la carte bleue !

Pour piéger les victimes, les escrocs vont essayer par tous les moyens de voler les données de carte bancaire de ces dernières grâce à un mode opératoire bien organisé. Selon nos confrères d’Au féminin, cette pratique frauduleuse est devenue monnaie courante dans les grandes enseignes de la capitale. Mais le danger ne se limite pas aux portes des magasins de supermarché.

publicité

Il y a quelques semaines, @pererichefilspauvre a lancé une alerte sur son compte Instagram pour appeler les internautes à faire preuve de la plus grande vigilance face à ce nouveau fléau qui touche les utilisateurs de transports en commun. Voici comment les arnaqueurs opèrent pour s’emparer de l’argent des voyageurs.

Une redoutable arnaque

Dans sa publication, l’internaute écrite : « Attention à ceux qui prennent le métro. Pensez à désactiver dans l’immédiat le paiement sans contact de votre carte bleu ». Dans sa vidéo, le jeune homme explique : « Des personnes mal intentionnées vont se joindre à côté de vous pour activer les opérations sans contact, à votre insu. Normalement, votre établissement bancaire se charge du remboursement des débits frauduleux mais aujourd’hui, un tiers des personnes qui ont été victimes de cette escroquerie n’ont jamais été remboursées par leurs banques ».

publicité

En effet, ces données ne sont pas faciles à vérifier car les producteurs de contenus ne précisent pas les sources. Si ce genre de fraude semble exploitable dans les métros où l’accès au bon fonctionnement du TPE est très limité, cette arnaque à la carte bleue peut par ailleurs sévir dans d’autres types de transports en commun à l’instar du tramway et du bus. Le fait de désactiver l’option de paiement sans contact représente une alternative pour se prémunir de ce type d’arnaque.

Comment se protéger de cette nouvelle forme d’arnaque ?

La meilleure chose à faire est de se procurer un étui de care bleue ou d’utiliser un porte-carte métallique en guise de filtre pour le transfert d’informations via la puce RFID. Avec un tel dispositif, impossible que les hackers puissent réaliser des opérations frauduleuses à votre insu. Il suffit de réclamer ce dispositif au sein de la banque ou du fournisseur de carte bancaire pour bénéficier des services proposés par les transports en commune, en toute sécurité.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?