Travaux de réhabilitation énergétique : une nouvelle prime accessible aux Français

publicité

Pour encourager les Français à réaliser des travaux de réhabilitation énergétique, le gouvernement a décidé de mettre en place une nouvelle aide baptisée « Ma prime logement décent ». Qui ont les principaux bénéficiaires et comment y accéder ? On vous dit tout !

Un financement qui peut aller jusqu’à 56 000 €

Cette année, outre la revalorisation des barèmes liés au dispositif MaPrimeRénov, une nouvelle aide va voir le jour pour encourager la rénovation énergétique en France. Selon l’agence nationale pour l’habitat, « Ma prime logement décent » a pour but de subventionner les travaux lourds visant à remettre les bâtiments dégradés en état. Pour ce faire, les bénéficiaires pourront profiter d’un coup de pouce financier dont la valeur peut monter jusqu’à 56 000 €.

publicité

Ce dispositif est par ailleurs réservé aux foyers modestes qui n’ont pas les moyens financiers de réaliser des travaux d’une telle envergure. Les bénéficiaires seront alors pris en charge à hauteur de 80% de la facture finale à l’issue des travaux. Le plafonnement est par ailleurs fixé à 60%. Ce qui correspond à une valeur maximale de 42 000 € pour les travaux de réhabilitation énergétique sur des logements.

A qui la prime de l’Anah va-t-elle profiter ?

Ce dispositif vient en remplacement de « Habiter sain et habiter serein » qui avait pour objet de subventionner jusqu’à 50% des travaux effectués, suivant un plafond de 10 000 à 25 000 €. A ce propos, un responsable de l’Anah explique : « On disposait d’un régime d’aides compliqué qu’on a décidé d’uniformiser en un seul régime », en faisant allusion aux motifs de cette décision.

publicité

En ce qui concerne les critères d’éligibilité, l’Anah a partagé le barème en vigueur cette année sur son site officiel pour que les foyers puissent vérifier s’ils peuvent oui ou non prétendre à cette prime. Pour rentrer dans les conditions d’admission, un couple avec deux enfants qui habite en dehors de l’Ile-de-France doit par exemple toucher un revenu fiscal de base qui n’excède pas 48 400 €.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?