Un employé sur quatre travaille dans l’illégalité plusieurs fois dans la semaine sans le savoir !

publicité

En France, le travail des employés répond à des mesures strictes régies par le code du travail. Ces dispositions concernent différents domaines dont la sécurité au travail, la santé ou encore l’hygiène.

Droit du travail : ces conditions peu connues des salariés

Le droit du travail est composé de plusieurs mesures juridiques encadrant les rapports entre les employés et leurs employeurs. Ce dispositif a pour but de protéger les employés et d’assurer leurs droits en termes de salaire, de durée de travail, de congés…La plupart de ces dispositions figurent dans le code du travail. Par exemple, les employeurs ont pour obligation de mettre à la disposition du personnel un endroit où ils peuvent se restaurer avec des conditions d’hygiène et de sécurité adéquates.

publicité

Dans la mesure où l’employeur emploie plus de 50 ouvriers, les règles en vigueur indiquent que ce local destiné à la restauration doit comprendre un réfrigérateur pour stocker de la nourriture, un micro-onde ou tout autre appareil permettant de réchauffer les repas, un robinet donnant accès à de l’eau potable et des mobiliers en nombre suffisants pour chaque employé.

Pour la pause déjeuner, les employés disposent d’un délai fixé par le code du travail. « A partir du moment où la durée de travail atteint 6 heures par jour, l’employé a le droit de s’accorder une pause d’au moins vingt minutes », rapporte le code du travail. Ce temps de pause est régi dans l’accord collectif signé par les deux parties.

publicité

Cette règle qui peut vous couter cher au travail

Le code du travail indique également qu’il est interdit de laisser les employés déjeuner dans les locaux qui sont affectés au bureau. Pour des raisons d’hygiène, il est interdit de se nourrir au bureau, devant l’ordinateur. Selon une avocate spécialisée dans le droit du travail, l’employé qui ne respecte pas cette mesure peut faire l’objet d’une sanction disciplinaire dans la mesure où un local de restauration est mis à sa disposition.

Une règle étonnante pour les salariés qui officient dans des bureaux car avec la crise sanitaire, de nombreuses organisation ont pris la décision d’aménager des bureaux de petite taille et il n’y a pas forcément de local prévu pour la restauration du personnel.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?