Versement de la part de la DGFiP : avez-vous reçu au-delà de la moyenne ?

publicité

Le mois dernier, plus de 9 millions de Français ont pu accéder à une précieuse aide financière de la part de la Direction générale des Finances publiques. Il s’agit des crédits d’impôts attribués aux contribuables éligibles à ces avantages fiscaux. Faites-vous partie de ceux qui ont reçu un virement dépassant la moyenne ?

Virement de la DGFiP : un précieux coup de pouce pour les bénéficiaires

Le 15 janvier dernier, les intéressés ont vu cette somme en provenance de la DGFIP finances publiques atterrir sur leur compte en banque. Cette avance n’a rien de surprenant pour les bénéficiaires qui s’attendaient à ce virement de la part du fisc. Notons que la somme versée correspond à 60% des avantages récurrents. Si vous avez reçu 300 € sachez que vous ne figurez pas parmi les mieux lotis.

publicité

En revanche, les contribuables qui ont encaissé la somme de 1000 € ont reçu une somme dépassant la moyenne puisque cette année, celle-ci est estimée à 634 €. Dans tous les cas, il faut savoir que la valeur de cette avance est en principe fixée à 60% des remises qui ont été accordées à l’intéressé au cours de l’an passé. Naturellement, un ménage qui peut accéder à une telle avance va recevoir beaucoup moins qu’un autre qui accès de à des remises d’impôts dans le cadre d’investissement locatif.

Voici le montant moyen de l’avantage annuel

Dans le cas d’un don aux œuvres qui donne lieu à une remise d’impôt, le montant moyen de l’avantage annuel s’élève à 384 € et ils sont plus de 3 millions à être éligibles à ce dispositif cette année. Pour les dons aux personnes vivant dans la précarité, cette moyenne est estimée à 236 € avec plus de 1,8 million de bénéficiaires.

publicité

Pour ce qui est des cotisations syndicales donnant lieu à un crédit d’impôt, la valeur moyenne de l’avantage annuel est estimée à 113 € avec plus de 1,3 million de bénéficiaires. La moyenne est de l’ordre de 1201 € pour les emplois à domicile (crédit d’impôt) contre 1178 € pour les dépenses d’accueil en Ehpad (réduction d’impôt) et 683 € pour les frais de garde (crédit d’impôt).

Pour ceux qui souhaitent faire une comparaison, il est conseillé de vérifier les sommes touchées chaque année par les foyers au titre des crédits d’impôt. Par conséquent, les bénéficiaires de crédit d’impôt pour des emplois à domicile peuvent encaisser plus de 1200 € en raison des charges liées aux services à la personne. Ce montant s’élève à 4000 € et plus pour ceux qui investissent en Pinel.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?