Vignette Crit’Air : la pression commence à monter pour les Parisiens 

publicité

Le destin des voitures parisiennes dotées de vignettes Crit’Air 3 suscite aujourd’hui l’inquiétude auprès des conducteurs. Un vote devrait avoir lieu ce 30 juin pour fixer leur sort. En attendant, la pression est à son comble. 

Vignette Crit’Air : les Élus sous pression

Un embargo concernant les voitures dotées de ce dispositif devrait voir le jour d’ici le mois prochain. Cependant, des obstacles non négligeables viennent compliquer son application. A ce propos, Patrick Ollier, à la tête de la métropole du Grand Paris a annoncé un report compte tenu d’un engagement insuffisant de l’Etat. De quoi entraîner un dilemme compliqué chez les élus qui ne savent plus où se donner de la têtre entre l’enjeu écologique du dispositif et l’enjeu socio-économique.

publicité

De leurs côtés, les partis politiques n’approuvent pas ce projet. A ce propos, Geoffroy Boulard souhaite que l’on reporte l’initiative en raison de la crise socio-économique qui paralyse actuellement le pays. En effet, peu de ménages peuvent se permettre d’acheter des voitures moins polluantes compte tenu de la baisse du pouvoir d’achat. Quant à Sylvain Raifaud (conseiller EELV), la date suggérée doit être avancée vu les conséquences de la pollution sur la santé des Parisiens. 

Les regards sont braqués vers les ZFE 

Les Zones à Faibles Émissions (ZFE) sont actuellement sous le feu des projecteurs. Selon un récent communiqué du Sénat, il est primordial d’assouplir les dates en reprogrammant la suppression des vignettes Crit’Air 3 pour l’année 2023. Notons que dans la capitale, les ZFE sont très ambitieuses puisqu’elles prévoient d’interdire les voitures avec vignettes Cirt’Air 2 et 1 sur le court-terme. De quoi faire davantage monter la pression entre les aspirations écologiques et la dure réalité

publicité

Dans cet engrenage, l’autorité des transports en charge de l’île-de-France joue un rôle crucial. Pointé du doigt pour ne pas aider les ZFE, l’autorité est conviée à prendre les dispositions nécessaires pour faciliter les alternatives au transport durable. Une solution doit donc être trouvée au plus vite pour éviter de sanctionner les habitants ciblés par ces mesures de restriction.

publicité

D’autres publications dans 

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !

Faire des achats en ligne sera beaucoup plus facile grâce à cette nouvelle technologie liée à la carte bancaire !