ASPA : à combien le minimum vieillesse va-t-il s’élever en 2024 ?

publicité

Les seniors qui n’ont pas cotisé assez d’argent pour la retraite et qui ceux qui disposent de revenus limités peuvent se réjouir en 2024 ! En effet, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) fera l’objet d’une revalorisation cette année. Voici son nouveau montant…

Revalorisation de l’APSA en 2024 : voici son nouveau montant

Même si l’inflation est en train de se stabiliser progressivement en France, les coûts de la vie demeurent élevés, surtout pour les ménages qui touchent des revenus modestes. C’est notamment le cas des foyers qui touchent des minimas sociaux pour qui il n’est pas évident d’assurer les charges quotidiennes (facture d’électricité, énergie, alimentation, loyer, etc.).

publicité

Heureusement, ces-derniers peuvent compter sur l’ASPA qui n’est autre que l’ex minimum-vieillesse. En 2024, cette prestation fera l‘objet d’une hausse de 5,2%. Comme le rapportent nos confrères de l’écho des seniors : « La valeur de l’ASPA passera de 961 € à 1011 € par mois pour une personne isolée ».

A titre de rappel, la valeur de cette aide financière est calculée en prenant en considération différents paramètres dont la situation familiale, le niveau de revenus, l’adresse mais aussi la nationalité de l’intéressé. Pour ce qui est du traitement de la requête, il faut en général patienter plusieurs mois avant d’obtenir une réponse.

publicité

A qui le minimum vieillesse profite-t-il ?

L’allocation de solidarité aux personnes âgées profite aux Français qui n’ont pas accès à une pension de retraite suffisante leur permettant de vivre dans des conditions décentes. Il est également possible d’y accéder dès le départ à la retraite dans certaines circonstances. Cette aide est également dédiée aux 65 ans et plus. Pour y accéder, il convient de respecter les critères d’éligibilité :

  • Habiter au moins 9 mois sur 12 en France
  • Avoir 65 ans et plus
  • Respecter les plafonds de revenus en vigueur (12 132 € par an pour une personne célibataire contre 18 836 € par an dans le cas d’un couple)
publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?