Prime d’activité et RSA : cette raison fâcheuse pour laquelle ces deux aides sont en déclin !

publicité

Voici une nouvelle qui risque de déplaire aux allocataires de la prime d’activité et du revenu de solidarité active (RSA). Aux dernières nouvelles, ces deux aides seraient en plein déclin, et pour cause…

Les fiches de paie en proie au changement

Cette année, la CAF a décidé de multiplier les nouvelles mesures dans le but de limiter les fraudes sociales en France. C’est ainsi que le montant net social a fait son entrée sur le bulletin de salaire : « Cette nouvelle ligne sera inscrite sur les bulletin de paie des salariés et sur les relevés de prestations. C’est notamment le cas pour ceux qui vont toucher des revenus de remplacement cette année ». A titre de rappel, ces revenus incluent l’indemnité chômage, la pension de retraite pour les retraités, les allocations journalières de sécurité sociale et les aides sociales.

publicité

A partir de 2024, la déclaration de revenus se fera sur la base de cette nouvelle inscription. Une nouveauté qui n’est pas sans conséquence sur le montant final touché par les allocataires de RSA et de prime d’activité. A ce propos, nos confrères de Moneyvox rapportent : « La prise en compte du montant net social entraîne une réduction des primes mensuelles délivrées par la CAF, notamment sur la prime d’activité et de RSA dont le revenu de référence à déclarer change tous les mois ».

Des conséquences fâcheuses pour les allocataires de RSA et de prime d’activité

Toujours selon le même média : « Cette nouvelle mesure exerce une influence directe sur le RSA et la prime d’activité…Les ressources ne seront plus sous-évaluées et nombre des prestations sociales délivrées aux allocataires devront baisser cette année ». De son côté, Hélène Fauvel, secrétaire confédérale économie de FO estime que l’estimation du montant net social ne doit pas donner lieu à une diminution des droits accordés aux allocataires.

publicité

Dans les colonnes de Centre Presse, le secrétaire confédéral de Force ouvrière rappelle : « Avant l’instauration de cette nouvelle règle, seuls les revenus soumis à l’impôt sur le revenu, les aides personnalisées au logement, les pensions alimentaires et les revenus de remplacement étaient pris en compte par la CAF pour le calcul de la prime d’activité et du RSA ». Notons que pour l’heure, il est difficile d’estimer les conséquences de ce déclin. Il faudra patienter pour les prochains mois afin de suivre l’évolution de la situation.

publicité

D’autres publications dans 

« Elles peuvent mesurer jusqu’à 12 cm » : la mer Méditerranée couverte de punaises gigantesques !

Augmentation des prix à la pompe : où trouver des carburants à prix coûtant ?

Taxe foncière : qui sont les retraités concernés par l’exonération en 2024 ?

Défiez votre QI en trouvant la bonne solution à cette équation mathématique !

Quelles sont les deux allumettes qu’il faut déplacer pour corriger l’équation ?

Livret A vs Assurance-vie : quelle option est plus rentable en 2024 ?