Salle de cinéma : les punaises de lit se multiplient, « Je me grattais au sang »

publicité

Alors qu’elle pensait prendre du bon temps en allant au cinéma, cette jeune femme est rentrée chez elle, le corps recouvert de piqûres et de démangeaisons. En cause, une invasion de punaises de lit dans la salle de divertissement.

Les punaises de lit gagnent du terrain en France

Les punaises de lit font actuellement l’objet du buzz sur les réseaux sociaux. En effet, les salles de cinéma sont souvent prises pour cibles, au grand dam des cinéphiles. Selon un communiqué officiel publié le mois dernier par l’Agence nationale de sécurité sanitaire, ces nuisibles ne cessent de se proliférer dans ces salles de divertissement en provoquant des démangeaisons et parfois des réactions allergiques chez les victimes.

publicité

Heureusement, le punaise de lit n’est pas porteur de maladie, contrairement aux moustiques. Sur Twitter, cette jeune femme a fait part de sa mésaventure après avoir quitté son logement de Bercy Village pour se rendre dans une salle de cinéma à côté. Dans sa publication, elle souligne : « Alerte punaises de lit dans les salles UGC ! Faites gaffe ! ». Dans les colonnes du Parisien, la principale intéressée raconte avoir été alertée par des piqûres à maintes reprises. Au début, elle pensait qu’il s’agissait de simples puces avant de réaliser finalement qu’elle se faisait piquer par des punaises de lit.

Un logement infesté de punaises de lit

Malheureusement pour cette jeune femme, les punaises de lit l’ont poursuivi jusqu’à son domicile. Une situation devenue traumatisante pour elle. Comme elle le souligne : « Je n’arrêtais pas de me gratter au sang, je ne trouve plus de sommeil la nuit ». Sur la Toile, elle découvre vite que son cas n’est pas isolé car plusieurs internautes se sont plaints de cette invasion de punaises de lit dans le même établissement qu’elle a fréquenté.

publicité

Interrogé par nos confrères de BFMTV, le propriétaire des lieux assure avoir procédé à une désinfection complète des salles. De son côté, Nawal réclame un dédommagement à l’issue de l’invasion qui s’est propagée dans son appartement. De même, elle exige une suspension de son abonnement.

publicité

D’autres publications dans 

8-9 = 8 : défiez votre intelligence en enlevant 2 bâtonnets pour résoudre l’équation !

Défiez votre logique avec ce puzzle mathématique : 12÷4x(5+3)= ?

Fin de l’ASS : quelles conséquences pour les futurs retraités ?

France Travail : des primes accordées aux candidats pour favoriser le recrutement  

Électricité : à quoi faut-il s’attendre avec la fin du bouclier tarifaire ?

Flambée des prix de l’électricité : quid du chèque énergie ?