Barème de l’impôt : cette option à ne pas négliger pour en tirer un maximum de profits cette année !

publicité

Alors que le barème de l’impôt a fait l’objet d’une revalorisation en 2024, il convient de ne pas négliger un certain détail pour profiter pleinement de cette mise à jour. On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Impôt : nouveau barème en 2024

Chaque année, le barème de l’impôt est revalorisé en France. Cette année, il a été fixé à hauteur de 4,8%. Rappelons que la déclaration de revenus a généralement lieu durant le printemps. Il s’agit d’une étape incontournable pour les contribuables comme pour l’administration fiscale car elle permet de faire le point sur le bilan fiscal de chaque contribuable.

publicité

Selon nos confrères d’enquête débat, ils ont été plus de 39 millions à procéder à la déclaration de revenus au cours de l’année 2021. En 2024, leur nombre va davantage augmenter. D’une manière générale, cette déclaration apporte une vision plus large sur la valeur de l’impôt à payer. Les contribuables peuvent par ailleurs accéder à des remises ou des crédits d’impôts sous certaines conditions. Mais comment tirer un maximum de profits de ce nouveau barème ?

Une case qu’il faut à tout prix cocher lors de la déclaration

Cette hausse de 4,8% appliquée depuis le début de l’année est à priori une bonne nouvelle pour les contribuables, surtout pour les foyers modestes dont l’impôt sur le revenu a fait l’objet d’une décote. A cela s’ajoutent les éventuelles remises et crédits d’impôts. En France, les revenus imposables doivent être obligatoirement déclarés au fisc chaque année. L’estimation se base sur différents paramètres.

publicité

Dans un premier temps, c’est le revenu net imposable qui est pris en compte. Ce-dernier est normalement inscrit sur la fiche de paie de l’employé. Dans un second temps, il convient d’identifier le quotient familial en divisant le revenu net imposable par le nombre de parts fiscales. Tout dépend de la taille du foyer fiscal. A titre d’illustration, un couple équivaut à deux parts tandis qu’un contribuable célibataire correspond à une part.

Dans le cadre de la prochaine déclaration, il est possible d’accéder à une réduction de l’imposition dans la mesure où les revenus ont diminués ou qu’ils se sont stabilisés entre 2022 et 2023. Pensez à prendre cet élément en compte au moment de remplir cette obligation !

publicité
publicité

D’autres publications dans 

N’oubliez pas de nettoyer cette partie du réfrigérateur pour réduire les dépenses en électricité !

Changement du menu à la cantine : découvrez ce que vos enfants vont manger à l’école en 2024 !

Un héros de « Plus belle la vie » accusé d’avoir tabassé un conducteur de bus !

Alerte arnaque ! les ventes de colis perdus se multiplient ces derniers temps en France !

Quelle huile d’olive choisir au supermarché ? Voici la suggestion de « 60 millions de consommateurs »

Seuls les esprits ingénieux peuvent traquer la carte manquante !