CAF : à qui cette nouvelle prime de 312 € va-t-elle profiter ?

En réponse aux nombreuses requêtes des allocataires de la CAF (caisse d’allocations familiales), l’exécutif a pris la décision de modifier la méthode de calcul de l’AAH (allocation aux adultes handicapés). Grâce à cette mesure, les recettes du conjoint ne seront plus prises en compte dans l’estimation. De quoi permettre aux bénéficiaires de vivre dans de meilleures conditions.

AAH : ce qui change en 2024

L’année 2023 a été marquée par un changement majeur concernant les modalités d’accès à l’allocation adultes handicapés. Désormais, les bénéficiaires peuvent demander à exclure les ressources du conjoint lors de l’estimation de l’allocation. Cette nouveauté attendue avec impatience par les personnes en situation de handicap, va profiter à plus d’1 millions de Français cette année. Ces derniers pourront en effet accéder à une meilleure autonomie financière surtout pour ceux qui vivent en couple.

Cette nouvelle mesure ouvre des opportunité aux allocataires qui n’étaient pas éligibles à l’AAH auparavant à cause des ressources du partenaire. Selon nos confrères de mobeez, il y a eu dans les alentours de 15 000 demandes qui ont été collectées depuis la mise en place de cette réforme. Pour les bénéficiaires, cette disposition liée à l’exclusion des ressources du conjoint a engendré une hausse moyenne de l’AAH dans les alentours de 312 € par mois. Un complément de revenus non négligeable en ces temps difficiles marqués par la forte inflation.

Les bénéficiaires de cette aide de 312 €

Comme mentionné précédemment, cette mesure s’applique aux allocataires de l’AAH en couple. Si certains d’entre eux préfèrent opter pour l’ancienne méthode de calcul, d’autres ont décidé de se tourner vers cette nouvelle approche pour des raisons financières. Dans tous les cas, la caisse d’allocations familiales et la mutualité sociale agricole jouent un rôle majeur dans l’analyse du profil des bénéficiaires et la remise du précieux coup de pouce financier.

A l’heure actuelle, ils ne sont que 40 000 parmi les 277 000 allocataires de l’AAH qui ont fait la demande de séparer les revenus lors de l’estimation de l’AAH. Ces statistiques démontrent qu’il s’agit avant tout d’une décision personnelle de la part des allocataires qui ont quartier libre sur la méthode de calcul qui leur convient le mieux.

D’autres publications dans 

Autoroute : la nouvelle désolante vient de tomber pour les Français

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !