Hausse de la taxe foncière en 2024 : les départements les plus impactés

publicité

Alors que l’inflation continue de persister en France, les propriétaires redoutent chaque année l’augmentation de la taxe foncière. Hélas ! L’année 2024 n’a pas échappé à cette revalorisation avec une hausse de 3,9%. Mais quels sont les départements les plus impactés ? On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Hausse de la taxe foncière : les départements les plus touchés

Cette revalorisation intervient à la suite de la hausse de la valeur cadastrale qui elle aussi a été mise à jour de 3,9%. Cette valeur est utilisée comme pilier dans l’estimation de la taxe foncière. En 2024, elle sera utilisée par plusieurs communes en complément de l’augmentation annoncée par l’exécutif. Selon nos confrères de Capital, une hausse atteignant les 6% a été décidée dans la commune de Sceaux en Hauts-de-Seine, en plus de la hausse de la valeur locative cadastrale.

publicité

De même, une augmentation de 4 points va avoir lieu en 2024 dans la commune de Meaux (Seine-et-Marne) portant ainsi le taux appliqué par la commune à hauteur de 47%. Du côté de Saint-Priest (dans le Rhône), la municipalité a annoncé une augmentation de 4,8 points de la taxe foncière en dépit de l’absence d’une revalorisation des taux communaux au cours de l’an passé.

Du côté de Villeurbanne, la taxe foncière va également subir une augmentation de 10% cette année dans l’espoir de récolter la somme de 8 millions d’euros. A Meurthe-et-Moselle, dans la ville du Grand Nancy, les autorités ont appliqué une hausse de cette même taxe d’une cinquantaine d’euros. Désormais, les propriétaires devront composer avec un taux de 9,6% (contre 8,8% auparavant).

publicité

Comment procéder à une opposition ?

Si vous remarquez qu’une erreur s’est glissée dans le calcul de la taxe foncière, sachez qu’il est tout à fait possible de procéder à une opposition du montant de l’impôt. Mais avant de faire une réclamation, il convient de surveiller le taux de la taxe foncière qui a été décidé par la municipalité. Si l’erreur est justifiée, rendez-vous sur le site officiel des impôts pour signaler l’erreur. Une réponse devrait vous être transmise dans une durée de 6 mois après la réclamation. Notons que le contribuable est toujours obligé de payer le montant de la taxe. Si l’erreur a été approuvée, un remboursement du trop-perçu interviendra par la suite.

publicité

D’autres publications dans 

N’oubliez pas de nettoyer cette partie du réfrigérateur pour réduire les dépenses en électricité !

Changement du menu à la cantine : découvrez ce que vos enfants vont manger à l’école en 2024 !

Un héros de « Plus belle la vie » accusé d’avoir tabassé un conducteur de bus !

Alerte arnaque ! les ventes de colis perdus se multiplient ces derniers temps en France !

Quelle huile d’olive choisir au supermarché ? Voici la suggestion de « 60 millions de consommateurs »

Seuls les esprits ingénieux peuvent traquer la carte manquante !