Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

publicité

Voilà une nouvelle qui risque de déplaire à tous ceux et celles qui cultivent des fruits et légumes dans leur jardin. Sur les réseaux sociaux, les bruits circulent selon lesquels ces produits seraient bientôt soumis à une taxe potager. On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Doit-on payer des taxes sur les légumes et fruits du jardin ?

Ces derniers temps, les rumeurs courent selon lesquelles une taxe de 200 € sera bientôt applicable sur les potagers cultivés par les particuliers. Il faut cependant retenir que le fait de cultiver des fruits et légumes pour des besoins personnels, sans l’intention de les vendre ne nécessite pas de payer des impôts en particulier. Pour un jardin dont la superficie est inférieure à 500 mètres carrés et en dépendance avec la maison principale, la loi n’impose aucune taxe concernant des ventes occasionnelles.

publicité

Par ailleurs, les particuliers qui commercialisent des fruits et légumes de leur jardin, à titre régulier sont considérés comme des professionnels. Ils devront par conséquent payer des taxes auprès du fisc. En termes de vente, il existe néanmoins certaines dispositions à prendre en compte et à respecter pour éviter les sanctions.

Quelques mesures à connaître sur le plan légal

D’un point de vue légal, il est essentiel de se renseigner sur les plafonds de vente à respecter pour être considéré comme un jardinier amateur. En ce qui concerne la déclaration de revenus, il convient également de ne pas excéder le seuil fixé par l’administration fiscale pour échapper à l’impôt. Outre le cadre réglementaire, il convient de préciser les autres enjeux du jardinage.

publicité

Dans un premier temps, cette pratique répond à des besoins écologiques puisqu’elle permet d’élargir la biodiversité tout en limitant l’empreinte carbone. Dans un second temps, le jardinage présente des intérêts sociaux non négligeables puisqu’il renforce les rapports au sein de la communauté tout en améliorant le bien-être. Enfin, il ne faut pas oublier que cultiver pour soi favorise l’auto-suffisance alimentaire et contribue ainsi au développement durable du pays.

publicité

D’autres publications dans 

N’oubliez pas de nettoyer cette partie du réfrigérateur pour réduire les dépenses en électricité !

Changement du menu à la cantine : découvrez ce que vos enfants vont manger à l’école en 2024 !

Un héros de « Plus belle la vie » accusé d’avoir tabassé un conducteur de bus !

Alerte arnaque ! les ventes de colis perdus se multiplient ces derniers temps en France !

Quelle huile d’olive choisir au supermarché ? Voici la suggestion de « 60 millions de consommateurs »

Seuls les esprits ingénieux peuvent traquer la carte manquante !