Jeux olympiques 2024 : les avantages de louer son studio à Paris

publicité

Alors que les jeux olympiques approchent à grands pas, Paris va accueillir des visiteurs du monde entier. L’occasion pour les propriétaires de studios à louer de générer quelques recettes en plus. Voici ce que cette location peut vous apporter de bon dans le cadre de ce rendez-vous sportif épique !

Pourquoi louer son studio parisien pour les JO ?

Chaque année, les jeux olympiques font partie des rendez-vous les plus attendus par les amateurs de sports du monde entier. Cette année, c’est la France qui va accueillir l’événement. Il faudra donc s’organiser en conséquence pour accueillir les athlètes, les professionnels et les spectateurs issus des quatre coins du globe. Mis à part les établissement hôteliers, nombreux sont les visiteurs qui optent pour une location Airbnb. Les réservations sont d’ailleurs pleines dans de nombreuses maisons.

publicité

Il faut savoir qu’au cours de cet événement, les propriétaires sont nombreux à proposer leurs appartements parisiens en location. L’occasion pour ces derniers de gagner un peu plus de sous surtout en ces temps difficiles. En ce qui concerne le tarif en vigueur, les propriétaires ont carte blanche. Cela dit, il convient de respecter certaines dispositions pour l’imposition du loyer.

Comment limiter les impôts à payer dans le cadre de la location ?

Si vous souhaitez tirer un maximum de bénéfices de la location de votre appartement sans payer plus pour les impôts, il va falloir vérifier que les recettes générées par les locations soient inférieures à celles touchées durant le long de l’année. Cette disposition concerne tout particulièrement les propriétaires dont les revenus locatifs sont supérieurs à 23 000 €. A titre d’illustration, un propriétaire qui touche des recettes de 24 000 € et qui gagne 24 000 € bruts le long de l’année n’aura pas à payer de cotisations sociales.

publicité

Pour éviter les déceptions, il est préférable de diviser la valeur totale des revenus bruts par le nombre de nuitées. Le résultat vous donne un aperçu du prix à appliquer pour éviter les cotisations de l’Urssaf. Dans notre cas précédent, il faudra respecter un plafond de 857 € pour une location s’étalant sur 28 nuitées.

publicité

D’autres publications dans 

N’oubliez pas de nettoyer cette partie du réfrigérateur pour réduire les dépenses en électricité !

Changement du menu à la cantine : découvrez ce que vos enfants vont manger à l’école en 2024 !

Un héros de « Plus belle la vie » accusé d’avoir tabassé un conducteur de bus !

Alerte arnaque ! les ventes de colis perdus se multiplient ces derniers temps en France !

Quelle huile d’olive choisir au supermarché ? Voici la suggestion de « 60 millions de consommateurs »

Seuls les esprits ingénieux peuvent traquer la carte manquante !