Leasing social : la décision inattendue du gouvernement

publicité

Il y a quelques semaines, devant le succès sans précédent du leasing social, l’Etat français avait pris l’initiative de restreindre le nombre de dossiers confirmés à hauteur de 25 000. Finalement, l’exécutif a changé d’avis en inaugurant de nouveau la plateforme. Par conséquent, les dossiers seront réétudiés et il n’y aura plus de limites cette fois. Plus de précisions dans les prochaines lignes !

Leasing social : le gouvernement change d’avis

Force est de constater que le leasing social est entrain de cartonner en France. Les jours qui ont suivi son lancement, les visiteurs se sont bousculés au sein de la plateforme et le nombre de demandes a dépassé les attentes. Au départ, l’Etat avait promis de traiter 25 000 dossiers et que 15 000 autres devront patienter pour les prochains mois. Mais finalement la donne a changé.

publicité

En effet, l’exécutif a décidé d’ouvrir les vannes en grand, en levant les conditions de restriction. De quoi permettre aux constructeurs à d’accéder à de nouvelles commandes. Il faudra également s’attendre à la mise en place de nouveaux modèles chez les marques déjà renommées comme ce fut le cas depuis le lancement du dispositif.

Quelles conséquences pour les investisseurs classiques ?

Cette décision a de quoi réjouir les familles modestes qui pourront désormais réaliser leur demande de leasing social en quelques clics sur Internet.  A titre de rappel, le RFR à déclarer ne doit pas excéder 15 400 € par part pour accéder à cet avantage. De plus, l’adresse de logement du demandeur doit se situer à plus de 15 km du lieu de travail. Mais pour ceux qui ne peuvent pas prétendre à ce dispositif, la situation est moins encourageante.

publicité

Ce projet qui coûte à l’Etat plus d’1 milliards d’euros devrait servir à financer le leasing électrique. Il en va de même pour les autres prestations sociales à l’instar du bonus écologique et de la prime à la conversion. Par ailleurs, le leasing social permet aux bénéficiaires d’encaisser 13 000 € par véhicule. De quoi faire monter rapidement le budget dans la mesure où le dispositif continue de cartonner. La valeur du bonus écologique est donc amenée à diminuer, handicapant les acheteurs classiques.

publicité

D’autres publications dans 

Après les piscines, c’est au tour des jardins de se retrouver dans le viseur du fisc !

« Elles peuvent mesurer jusqu’à 12 cm » : la mer Méditerranée couverte de punaises gigantesques !

Augmentation des prix à la pompe : où trouver des carburants à prix coûtant ?

Taxe foncière : qui sont les retraités concernés par l’exonération en 2024 ?

Défiez votre QI en trouvant la bonne solution à cette équation mathématique !

Quelles sont les deux allumettes qu’il faut déplacer pour corriger l’équation ?