Mal-logement en France : les chiffres affolants de la Fondation Abbé Pierre

publicité

Selon une récente enquête menée par la fondation Abbé Pierre, plus de 4 millions de foyers font actuellement face à une situation de mal-logement en France. Le contenu du rapport qui a été partagé publique cette semaine a de quoi donner des frissons dans le dos.

Mal-logement en France : la situation est critique

En tout, ils seraient 4,2 millions à être logés dans des conditions précaires en France, suivant ce rapport annuel établi par la fondation Abbé Pierre. Dans le rapport, il est indiqué que 12 millions d’autres personnes sont impactées directement par la crise du logement qui secoue le pays ces dernières années. En tout, les auteurs de l’étude ont recensé plus de 15 millions de personnes victimes de ce fléau. La situation est critique puisque l’an dernier, ils étaient 4,1 millions à être mal-logés dans le pays.

publicité

Toujours selon ce rapport, parmi les 1098000 Français qui sont mal logés, 330 000 sont sans-abris et 100 000 d’entre eux doivent se contenter des centres ou autres refuges pour passer leurs journées. Par ailleurs, ils sont plus de 640 000 à devoir séjourner chez des tiers pour absence de domicile fixe. Toujours selon la même source, 1 974 000 personnes d’entre elles vivent dans des conditions insalubres incluant un manque d’hygiène et un manque de confort lié au surpeuplement.

Enfin, 208 000 personnes ont également été recensées dans la catégorie des « Gens du voyage ». Ces dernières doivent également faire face aux piètres conditions d’hygiène dans leur habitat précaire tandis que 23 000 abritent des centres pour travailleurs migrants non traités.

publicité

Le cri d’alerte de la Fondation Abbé Pierre

D’une manière générale, ce rapport publié par la Fondation Abbé Pierre insiste sur les effets dévastateurs de la crise du logement, notamment les conditions d’habitation jugées « indignes » dans lesquelles doivent vivre les victimes. A ce propos, un communiqué officiel rapporte : « Derrière les façades des copropriétés mises à l’écart dans les milieux ruraux, les abris indignes ne sont pas toujours visibles de tous, y compris les occupants qui y vivent dans la plus grande précarité ».

Une situation qui n’est malheureusement pas sans conséquence sur le confort, l’épanouissement personnel mais aussi la santé physique et morale des victimes. Raison pour laquelle l’association appelle les autorités publiques à renforcer la lutte contre l’habitat indigne en France en prenant les dispositions nécessaires.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Casse-tête logique : trouvez les 2 tiges à enlever pour résoudre l’équation : 8-9=3

Crédit d’impôt 2024 : quels outils faut-il utiliser pour l’adaptation des logements au vieillissement ?

Augmentation de l’AAH : à combien s’élève l’aide revalorisée en 2024 ?

Ikea propose une table design et originale pour embellir votre extérieur !

Lidl lance un veste anti froid à prix bradé !

Prime d’activité et RSA : cette raison fâcheuse pour laquelle ces deux aides sont en déclin !