Transports en commun : accorder la priorité aux seniors doit-t-il relever d’une incitation ou d’une obligation ?

publicité

Pour les seniors, avoir accès à la priorité dans les transports en commun ne veut pas forcément dire qu’il faut soumettre cette obligation aux autres passagers. Il convient de préciser que ce droit doit être réservé aux personnes âgées répondant à des conditions spécifiques : incapacité de se déplacer, être en possession d’une carte mobilité, etc.

Seniors : dans quels cas ont-t-il la priorité dans les transports ?

Tous les seniors ne sont pas en mesure de réclamer ce droit lorsqu’ils vont dans les transports en commun (bus, métro, train…). En effet, cet avantage est exclusivement dédié à ceux qui ont une carte mobilité inclusion. Ce dispositif a été mis en place pour permettre à certaines personnes âgées d’accéder plus facilement aux transports en commun. Il a vu le jour en substitut de la carte européenne de stationnement, de la carte de priorité et de la carte d’incapacité. Ces documents resteront néanmoins valables jusqu’en décembre 2026.

publicité

La carte mobilité inclusion est disponible sous 3 catégories accessibles gratuitement aux seniors : la CMI Stationnement, la CMI invalidité et la CMI priorité. Pour ceux qui ont 60 ans et plus et qui sont éligibles à l’allocation personnalisée d’autonomie, la demande de ces cartes devra se faire au sein de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées).

Une obligation ou une question d’éthique ?

Si la priorité doit être accordée aux seniors en difficulté dans les transports en commun, il faut tout de même préciser que cette obligation ne relève pas d’une simple question légale. Derrière ce geste se trouve également une question de morale car ces personnes sont considérées comme les plus fragiles au sein de la société, surtout lorsqu’elles sont en situation de handicap ou gravement malade.

publicité

Selon le défenseur des droits, près de la moitié des seniors âgés de 65 ans et plus avouent avoir été victimes de discrimination autour de l’âge durant les 5 dernières années dans les transports publics. Dans cette optique, la RATP a mis en place des sièges prioritaires destinés à ces personnes âgées. La société a également instauré des sièges spéciaux pour les mutilés, les malvoyants, les invalides au travail, les femmes enceintes ou encore les infirmes civils.

publicité

D’autres publications dans 

N’oubliez pas de nettoyer cette partie du réfrigérateur pour réduire les dépenses en électricité !

Changement du menu à la cantine : découvrez ce que vos enfants vont manger à l’école en 2024 !

Un héros de « Plus belle la vie » accusé d’avoir tabassé un conducteur de bus !

Alerte arnaque ! les ventes de colis perdus se multiplient ces derniers temps en France !

Quelle huile d’olive choisir au supermarché ? Voici la suggestion de « 60 millions de consommateurs »

Seuls les esprits ingénieux peuvent traquer la carte manquante !