Voitures électriques : vers une diminution du bonus écologique pour les plus riches

publicité

Le bonus écologique sur les transactions de changements ou de nouvelles acquisitions de voitures électriques ne devrait pas tarder à faire l’objet d’une diminution durant cette année 2024. Cette mesure s’appliquerait néanmoins aux profils les plus riches. Plus de détails dans les prochaines lignes !

Bonus écologique : nouvelle mesure pour les plus aisés

Le bonus écologique instauré par l’exécutif, et qui avait pour objet de fournir une prime aux nouveaux acheteurs de véhicules électriques devrait être revalorisé cette année. Une initiative qui aurait d’ores et déjà été tranchée au sein de l’exécutif. Il ne reste plus qu’à patienter pour la publication via le journal officiel. La nouvelle a été rapportée par l’Agence France-Presse qui fait allusion à une source gouvernementale confirmant cette diminution.

publicité

Cela dit, cette diminution ne devrait s’appliquer qu’aux acheteurs « aisés », rapporte le communiqué. Par conséquent, l’Etat prévoit d’annoncer officiellement une diminution de 1000 € sur le bonus écologique pour les automobilistes concernés. Ce qui signifie que le bonus passer de 5000 à 4000 € en 2024 pour les foyers des déciles de 6 à 10.

Pas de changement pour les revenus modestes

Pour ceux qui touchent des revenus modestes, il n’y aura pas de changement cette année puisque le bonus écologique restera fixé à 7 000 €. Les montants revalorisés devraient être rendus publiques prochainement pour une application effective à compter de début de cette année. Selon des sources proches du dossier, les véhicules électriques représentent 20% du marché de voitures neuves.

publicité

A titre de rappel, le taux était fixé à 17% en novembre 2022. Cette amélioration significative de 3% en l’espace d’un an est amenée à progresser au cours des prochains mois à venir jusqu’à ce que l’empreinte carbone issue des voitures à moteur thermique soit réduite de manière significative. A ce propos, les enveloppes dégagées par le gouvernement sont en progression (1,5 milliard en 2025 contre 1,3 milliard en 2023). Seul l’avenir nous en dira plus sur l’évolution de cette situation dont les enjeux sont énormes d’un point de vue écologique.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?