Allocation veuvage : les modalités d’accès en 2024

publicité

Cette année, l’allocation veuvage sera attribuée sous certaines conditions aux conjoints survivants qui ne touchent pas de pension de réversion. Mais à qui cette aide pouvant aller jusqu’à 679 € par mois va-t-elle profiter et comment y accéder ? On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

A quoi l’allocation veuvage sert-t-elle ?

Il s’agit d’un coup de pouce financier qui est délivré à titre temporaire aux personnes veuves ayant moins de 55 ans. Le versement de l’allocation veuvage est assuré par la MSA (mutualité sociale agricole) ou par la sécurité sociale. Ce dispositif a vu le jour dans le but d’aider les personnes ayant perdu leur conjoint de mieux faire face au deuil. Pour en profiter, voici les critères d’éligibilité à respecter :

publicité
  • Le veuf ou la veuve doit habiter à titre permanent en France
  • Il doit être âgé de moins de 55 ans
  • Être célibataire (les veufs ou veuves remariées après la disparition du conjoint ne peuvent pas accéder à l’allocation veuvage)
  • Toucher moins de 800 € de revenus par mois

Les personnes qui réunissent ces différentes conditions peuvent profiter d’une aide de 697,82 € par mois pour une durée totale de 2 ans après la disparition du conjoint. Une somme conséquente qui peut faire la différence surtout en ces temps de crise !

Les modalités d’accès en 2024

Comme mentionné précédemment, l’allocation veuvage n’est accessible qu’aux veufs légalement mariés. Pour ceux qui sont pacsés ou divorcés et les couples qui n’ont procédé à aucun engagement marital, il est impossible d’accéder à cette aide. En ce qui concerne la durée de l’allocation, elle va dépendre de l’âge de l’allocataire lors de la disparition de son conjoint mais d’une manière générale, elle se situe entre 2 et 5 ans.

publicité

Pour procéder à la demande de l’allocation veuvage, rendez-vous auprès de la caisse de retraite du conjoint décédé en remplissant le formulaire Cerfa n°12098*04. Pour profiter de l’allocation, la requête doit obligatoirement être déposée dans les deux ans suivant la mort du conjoint. Enfin, il convient de rappeler que le conjoint disparu doit avoir cotisé à l’assurance vieillesse pour une durée minimale de 3 mois, pour que le survivant puisse accéder à l’allocation veuvage.

publicité

D’autres publications dans 

Autoroute : la nouvelle désolante vient de tomber pour les Français

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !