Revalorisation de l’allocation veuvage : à combien va-t-elle s’élever en 2024 ?

publicité

Dans un récent discours, Bruno Le Maire a faits savoir que de nombreuses aides sociales feront l’objet d’une revalorisation à compter de l’année prochaine pour venir à la rescousse des plus démunis. Parmi elles figure l’allocation veuvage. Mais à combien ce précieux coup de pouce financier va-t-il s’élever en 2024 en tenant compte de cette mise à jour ? On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Revalorisation des minimas sociaux en 2024

Alors que de nombreux Français continuent à se battre tant bien que mal pour faire face à l’inflation, le gouvernement multiplie les initiatives dans le but de soutenir les plus démunis. Face à la baisse du pouvoir d’achat, l’Exécutif a pris la décision de revaloriser les aides sociales accordées aux personnes dans le besoin. Les minimas sociaux feront ainsi l’objet d’une hausse de 4,6% à compter de 2024, pour le plus grand soulagement des bénéficiaires.

publicité

En effet, avec la flambée générale des prix, les ménages qui touchent des revenus modestes rencontrent beaucoup de difficultés à joindre les deux bouts et à arrondir les fins de mois. Les aides financières dans ce genre sont donc les bienvenues pour aider à régler les factures mensuelles qui pèsent beaucoup sur le budget de ces familles vivant dans la précarité (loyer, électricité, transport, alimentation, carburant…).

Parmi ces minimas sociaux, nous pouvons citer le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation spécifique aux personnes âgées (ASPA) ou encore l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Mais dans cet article, nous allons nous focaliser sur l’allocation veuvage qui sera également revalorisée à compter de 2024.

publicité

Qu’est-ce-que l’allocation veuvage ?

Il s’agit d’une aide financière réservée au conjoint après la disparition de l’autre partenaire, dans la mesure où le survivant ne touche pas de pension de réversion. L’allocation veuvage peut également servir d’aide provisoire en attendant le virement de la pension de réversion. Elle constitue une source de revenus non négligeables pour les personnes en détresse financière à l’issue de la mort de leur conjoint car cette allocation est surtout destinée aux foyers touchant des revenus modestes.

Cette prestation sociale est délivrée par la mutuelle sociale agricole (MSA) ou la Sécurité sociale en fonction du profil du bénéficiaire. Elle est directement remise au conjoint survivant après le décès de son partenaire pour un délai maximal de 2 ans. Pour pouvoir profiter de cette aide, le disparu doit avoir cotisé auprès de l’assurance vieillesse pour une durée minimale de 3 mois durant l’année qui a précédé sa disparition. Cette condition s’applique à tous les employés (public, indépendant, privé, agriculteur, commerçant…) et aux demandeurs d’emploi. La cotisation reste opérationnelle même lorsque l’intéressé part en congé pour maternité, situation d’incapacité ou accident de travail.

publicité

A combien s’élève son nouveau montant pour 2024 ?

L’allocation veuvage n’est accordée qu’aux personnes qui ont été mariées avec le disparu après la mort de ce dernier. Pour les couples pacsés, remariés, en concubinage ou divorcés, il n’est pas possible de prétendre à ce dispositif qui est réservé aux personnes touchant des revenus limités. L’année dernière, la valeur de cette allocation était estimée à 632 €. Cette année, elle est passée à 662 € net. A la suite d’un communiqué officiel émanant de Bercy durant le mois de septembre dernier, le seuil maximal sera revalorisé à hauteur de 693 € en 2024.

Pour procéder à la demande de cette aide, il convient de se rendre auprès de la caisse de retraite du conjoint disparu et de remplir le formulaire dédié « Cerfa n°12098*04 ». Il faudra cependant s’assurer que la requête soit réalisée au plus tard 2 ans après le décès du conjoint. Pour que la demande soit validée, l’intéressée doit répondre aux exigences qui suivent :

  • Avoir moins de 55 ans ;
  • Habiter à titre permanent en France ;
  • Être un veuf ou une veuve célibataire ;
  • Toucher des revenus qui ne dépassent pas 790, 24 € par mois sur les trois mois qui précèdent la requête
publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?

1 réflexion au sujet de « Revalorisation de l’allocation veuvage : à combien va-t-elle s’élever en 2024 ? »

  1. Bonjour moi sa fait 2ans que j’ai touché location veuvage et je demande et ce que je continue à touche parce que j’ai l’âge de 52ans maintenant et merci pour la réponse

Les commentaires sont fermés.