Contrôle fiscal : zoom sur les fraudes qui sont dans le viseur de l’intelligence artificielle

publicité

Le fisc utilise actuellement l’intelligence artificielle afin de lutter contre les fraudes fiscales tout en renforçant le contrôle à destination de certains contribuables. Mais quelles sont les pratiques qui sont principalement prises pour cibles par ce système intelligent ? On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Les particuliers les plus riches dans le viseu

Le contrôle du fisc se réalise à distance. En 2022, 78 000 contrôles ont été réalisés sur l’imposition patrimoniale dont plus de 3 000 représentent des dossiers à enjeu capital. Selon Gabriel Attal, les mesures de contrôle seront intensifiées cette année grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle. Avec ce dispositif, l’administration fiscale espère déceler davantage de fraudes. Parmi les cibles figurent les particuliers à la tête de patrimoine élevé.

publicité

En effet, cette catégorie de la population est bien connue pour enchaîner les fraudes au moment de la déclaration des impôts. De nombreux cas peuvent se produire : une anomalie lors de l’estimation du coefficient immobilier ou encore une négligence de la valeur des patrimoines. Le traitement des données est plus facile avec « Galaxie », un système capable de cartographier les rapports entre les sociétés et les individus.

Renforcement des contrôles sur les taxes d’habitation

Il faut savoir que depuis le début de l’an dernier, les taxes d’habitation ne concernant plus les maisons principales. Si le propriétaire est à la tête d’un logement secondaire, il faudra faire une déclaration sur le titre de logement. Si ce dernier accueille des locataires, il faudra apporter des détails concernant l’identité des occupants et la durée convenue pour l’occupation des lieux.

publicité

Rappelons que la taxe de logement doit être exclusivement acquittée par celle qui se sert du bien, que ce soit l’usufruitier, le locataire ou le propriétaire qui occupe la maison. Les pratiques frauduleuses sont particulièrement courantes dans ce secteur. Cela dit, la Direction générale des finances publiques peut désormais compter sur l’intelligence artificielle pour vérifier ce qu’un contribuable réalise avec son bien.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?