Crédit immobilier : voici comment les emprunts à 4% peuvent augmenter votre rentabilité !

publicité

Tandis que les taux de crédit immobilier semblent se stabiliser dans les environs de 4%, une question titille l’esprit des investisseurs : quel est le montant précis qu’il faut emprunter dans de telles conditions et comment les revenus exercent-t-ils un impact sur la capacité d’emprunt ? Plus de précisions dans les prochaines lignes !

Crédit immobilier : les enjeux du taux d’intérêt

Avec une réduction significative à hauteur de 4%, le marche de l’immobilier ouvre aujourd’hui de nouvelles opportunités aux investisseurs. Cette légère baisse soulève de nouveau l’intérêt des futurs acheteurs immobiliers même si le taux en question est nettement supérieur à celui de 2021 estimé à 1,10%.

publicité

Pour comprendre les impacts du niveau de revenus sur la capacité d’emprunt avec un taux à 4%, nous allons nous baser sur 3 cas concrets. Un investisseur qui touche 2 000 € par mois affiche une capacité d’emprunt dans les alentours de 127 900 € avec un taux d’endettement maximal à 35%. Si vous touchez 4599 € par mois, la capacité d’emprunt sera de 284 000 € pour un crédit immobilier d’une durée de 25 ans avec un taux d’intérêt de 3,95%. Enfin, la capacité d’emprunt s’élève à plus de 370 000 € avec un revenu mensuel de 7000 € pour un crédit de 20 ans avec un taux d’intérêt fixé à 3,8%.

Quelques conseils pratiques…

Selon les experts en immobilier, les conditions sont actuellement stables et devraient attirer davantage les investisseurs potentiels à la suite d’une période de crise en 2023. Par ailleurs, il sera toujours possible de renégocier les taux de crédits pour permettre aux futurs emprunteurs d’accéder à plus de marge. Si vous prévoyez de percer sur le marché immobilier, nous vous invitons à respecter ces quelques consignes :

publicité
  • Procéder à une analyse comparative des offres proposées par les nombreuses banques. Cette étape est cruciale pour vous aider à trouver la formule la mieux adaptée à vos attentes
  • Analyser la situation financière en vue de dégager la capacité d’emprunt avant de réaliser un quelconque investissement dans l’immobilier
  • N’hésitez pas à négocier le délai de remboursement le cas échéant
publicité

D’autres publications dans 

Après les piscines, c’est au tour des jardins de se retrouver dans le viseur du fisc !

« Elles peuvent mesurer jusqu’à 12 cm » : la mer Méditerranée couverte de punaises gigantesques !

Augmentation des prix à la pompe : où trouver des carburants à prix coûtant ?

Taxe foncière : qui sont les retraités concernés par l’exonération en 2024 ?

Défiez votre QI en trouvant la bonne solution à cette équation mathématique !

Quelles sont les deux allumettes qu’il faut déplacer pour corriger l’équation ?