Fiscalité : comment échapper au contrôle du fisc ?

publicité

En France, la règlementation est stricte en matière de fisc. Les contribuables peuvent faire l’objet d’un contrôle du fisc en cas de non-respect de ces mesures. Il est cependant possible d’y échapper en adoptant les bons gestes. Plus de détails dans les prochaines lignes !

Les erreurs fiscales courantes

Les revenus locatifs font partie des recettes qu’il faut impérativement inscrire dans le formulaire de déclaration des revenus. Cette obligation concerne à la fois les locations meublées et non-meublés. Omettre une telle déclaration représente une erreur fatale qui peut vous valoir un contrôle de la part du fisc. C’est surtout le cas pour les contribuables qui ont accès à des avantages fiscaux incitatifs à l’instar de la loi Pinel.

publicité

D’autre part, la déclaration de revenus concerne également les plateformes spécialisées dans la réservation de biens à louer en ligne à l’instar de Booking et Airbnb. Le non-respect de cette obligation fiscale peut également donner lieu à une descente sur terrain des agents du fisc pour une vérification. En cas d’irrégularités, les gérants risquent de lourdes amendes.

Autres moyens d’échapper au contrôle du fisc

Le fait de déclarer un enfant à charge donne lieu à un avantage fiscal majeur via une hausse du nombre de portions fiscales. Néanmoins, il faut éviter de cumuler ces avantages avec la réduction de la pension alimentaire. Une telle erreur est également facile à détecter par le fisc et augmente les risques de contrôle. D’autre part, les contribuables sont nombreux à commettre des erreurs concernant la gestion des dividendes.

publicité

A titre de rappel, le prélèvement forfaitaire de 30% s’applique à l’impôt sur le revenu mais aussi aux cotisations sociales. Les 12% doivent obligatoirement être soumis à la déclaration via la case 2CK. Le non-respect de cette disposition peut susciter des doutes auprès du fisc et susciter un contrôle fiscal.

Enfin, les crédits d’impôts font partie des erreurs courantes entraînant un contrôle de l’administration fiscale. Mieux vaut éviter de déclarer les valeurs disproportionnées en comparaison avec les revenus ou se focaliser sur les charges peu courantes pour ne pas soulever les suspicions du fisc. On se contente ainsi de réclamer ce qui est justifiable lors de la déclaration de revenus.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Autoroute : la nouvelle désolante vient de tomber pour les Français

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !