Impôts : un abattement exceptionnel prévu pour les seniors et les invalides en 2024

publicité

La valeur de l’abattement fiscal qui va s’appliquer aux personnes âgées et aux invalides touchant des revenus modestes va faire l’objet d’une revalorisation cette année. Grâce à cette augmentation, les intéressés vont pouvoir dépenser moins d’impôts auprès du fisc en 2024.

Abattement fiscal : à combien s’élève-t-il en 2024 ?

Les contribuables qui ont 65 ans et plus peuvent profiter d’un abattement sur les revenus qu’ils ont touché au cours de l’an passé. Comme chaque année, la valeur de cet avantage fiscal et le barème de revenus applicables sont relevés dans la même part que le plafond maximal de la première tranche du barème de l’IR. Selon nos confrères du figaro, celui-ci sera fixé à hauteur de 4,8% cette année.

publicité

Par conséquent, pour les impôts de 2023, la valeur de l’abattement se chiffre à 2740 € dans la mesure où le contribuable est soumis à l’imposition commune et que les recettes en général ne dépassent pas le plafond de 17 200 €. Cette règle s’applique également pour les couples de plus de 65 ans et ceux qui sont en situation d’invalidité. Pour des recettes globales évaluées entre 17200 et 27600 €, l’abattement sera de 1373 € si l’intéressé a 65 ans et plus.

Pour de revenus imposables dépassant la limite de 27670 €, le contribuable ne pourra plus profiter d’un abattement. Celui-ci est par ailleurs doublé dans le cas d’un couple pacsé ou marié avec un abattement individuel même lorsque les deux partenaires remplissent les exigences requises. Les autorités fiscales ont le dernier mot concernant la majoration à laquelle le ménage va avoir droit. Dans tous les cas, les bénéficiaires de ce dispositif n’ont aucune démarche à effectuer puisqu’il est entièrement automatisé.

publicité

La même mesure s’applique aux invalides

L’abattement qui concerne les plus de 65 ans est également valable pour les personnes qui touchent une pension d’invalidité avec un taux d’incapacité estimé à 40% et plus. Ce handicap peut survenir à l’issue d’un accident de travail ou d’une mission militaire achevée. Ce dispositif concerne également ceux qui sont propriétaires d’une carte « mobilité inclusion » avec un taux d’invalidité supérieur à 80%.

Notons que les pensions d’invalidité sont soumises à l’impôt et les pensionnaires doivent obligatoirement les mentionner durant la déclaration de revenus. Avec la revalorisation de 4,8%, certains retraités qui ont été jusque-là exclus de l’abattement peuvent profiter de cet abattement pour l’année 2024.

publicité
publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?