Paris : bug informatique dans les aéroports, les passagers obligés de patienter plus longtemps !

publicité

Le 20 novembre dernier, les voyageurs qui ont attendu leurs vols à l’aéroport de Paris-Orly ont vécu une mésaventure. Leurs voyages ont dû être interrompus à cause de la manifestation des syndicats. De quoi compliquer la journée de nombreux passagers qui ont dû composer au passage, avec d’importants bugs informatiques. Tous les détails dans les prochaines lignes !

Annulation de 25% des vols depuis Paris-Orly

Selon nos confrères d’Econostrum, le dispositif Passage automatisé rapide aux frontières extérieurs a fait l’objet d’une panne informatique au cours de cette journée. A titre de rappel, cet outil permet de réaliser de passer certaines frontières grâce à un système automatisé dans certaines conditions. Naturellement, les conséquences ne se sont pas fait attendre et les contrôles ont été enclin à quelques difficultés.

publicité

Notons que Paris Aéroport a déjà lancé une mise en garde contre les voyageurs concernant les impacts de cette panne. Dans un communiqué officiel, ces derniers ont été prévenus d’un rallongement du délai d’attente que ce soient pour les voyageurs qui attend le départ ou ceux qui doivent atterrir pour l’arrivée. Par conséquent, 25% des vols depuis l’aéroport de Paris-Orly ont été annulés.

« Allongement du temps d’attente prévu au départ et à l’arrivée »

Dans une publication postée sur Twitter, Paris Aéroport avait écrit : « Une anomalie du système informatique utilisée par la Police aux frontières perturbe actuellement les sas Parafe au niveau national. Les équipes tentent de résoudre cette panne dans les meilleurs délais. Allongement du temps d’attente prévu au départ et à l’arrivée ». Il faut savoir que le dispositif instauré pour le contrôle automatique permet de faciliter le travail des douaniers et des agents aéroportuaires.

publicité

Le fait d’automatiser le contrôle offre un gain de temps non négligeable permettant de réduire les délais d’attente par les passagers dans les aéroports. Les sas Parafe contribuent dans certaines conditions de réaliser les formalités de passage aux frontière de manière plus simple et rapide.

Un dispositif aux multiples avantages

Grâce aux sas Parafe, les passagers n’ont pas à se présenter devant un officier des douanes pour le contrôle d’identité. Il doit cependant disposer d’un paramètre biométrique. Le dispositif permet aussi de vérifier si le passager est un citoyen européen ou un ressortissant des pays qui ne nécessitent pas de vérification manuelle. Ces opérations ont malheureusement été affectées par la panne, provoquant ainsi des files d’attente interminables au départ comme à l’arrivée.

publicité

Les grèves aggravent la situation

Cette situation a malheureusement confronté les voyageurs à attendre leurs vols dans des conditions éprouvantes, déjà qu’ils doivent composer avec des retards de vol à cause des manifestations des aiguilleurs. Ces-derniers sont nombreux à partager leur mécontentement et à pointer du doigt le prolongement des délais d’attente au cours de l’étape de contrôle.

Lorsque ce ne sont pas les sous-effectifs d’agents de la Police aux frontières, ce sont les bugs informatiques qui déstabilisent le bon fonctionnement des aéroports parisiens, dénoncent les voyageurs, en colère à cause de la situation. Notons que ce n’est pas la premières fois que des pannes dans ce genre secouent les aéroports parisiens.

A titre de rappel, un dysfonctionnement du même genre avait secoué l’aéroport d’Orly et celui de Roissy au cours du mois de juin dernier. Deux mois plutôt, ces aéroports ont été le théâtre des mêmes bugs informatiques. La question se pose donc aujourd’hui concernant l’efficacité et la fiabilité des dispositifs informatiques mis en place par ces organisations. En attendant, les autres aéroports continuent les investissements dans le but d’améliorer leurs services.

Aux dernières nouvelles, l’aéroport Toulouse Blagnac a inauguré la première station de production et de distribution d’hydrogène vert dans tout l’Europe. Selon nos confrères du Parisien, cette station alimente les bus voyageurs des parkings et les tracteurs pour les avions sur les pistes. Du jamais vu sur le continent européen.

publicité

D’autres publications dans 

Défi des allumettes : quels sont les 2 tiges qu’il faut retirer pour corriger l’équation ?

Seuls ceux qui ont les yeux perçants peuvent identifier le nombre 762 en 12 secondes !

Rappel d’urgence : ne consommez surtout pas ces chocolats contaminés par du plastique !

Leasing social : la décision inattendue du gouvernement

Impôt sur le revenu : découvrez la somme que vous allez dépenser cette année grâce à cet outil innovant !

Lidl : l’enseigne bientôt privée de ses fameuses promotions ?