Électricité : nos meilleurs conseils pour rester à l’abri des pièges autour des factures mensualisées

publicité

De nos jours, de nombreux ménages règlent leurs factures par le bais de la mensualisation. Il convient néanmoins de prendre certaines mesures de précaution pour éviter les mauvaises surprises sur la facture d’électricité. Quelles sont-t-elles ? On vous en dit plus dans les prochaines lignes !

Mensualisation : des factures qui ne répondent pas aux normes

En dépit d’une consommation en électricité plus faible par rapport à 2023, et des mensualités fixée à 60 €, certains consommateurs ont été surpris de recevoir une facture de régularisation dont la valeur est largement plus élevée. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs porté plainte sur cette situation de puis le début de cette année. De quoi se remettre en question sur les enjeux de la mensualisation. Si c’est pour débourser des sommes aussi ahurissantes à la fin du mois, à quoi bon opter pour ce genre de paiement ?

publicité

Il faut dire que la mensualisation est très courante de nos jours. Environ 3 consommateurs sur 4 règlent leurs factures énergétiques par le biais de la mensualisation suivant les données qui ont été fournies par EDF, TotalEnergies et Engie. Elle est considérée comme une solution de tranquillité. Le client obtient un échéancier avec des mensualités semblables pour un délai de 11 mois.

Au terme de cette période, le fournisseur identifie la facture réelle annuelle. En comparaison avec les mensualités déjà transmises, soit le client a trop payé et il pourra accéder à un remboursement, soit le montant payé n’est pas suffisant. Dans ce cas, il faudra payer le supplément.

publicité

Possibilité d’ajuster les factures

La mensualisation présente l’avantage de lisser les paiements tout en échappant aux grosses sommes inscrites sur les factures d’hiver. Indépendamment des cas d’anomalies ou d’appareils qui sont endommagés, la régulation annuelle peut être conséquente dans la mesure où l’hiver a été rigoureux. Il en va de même dans le cas où le ménage présente de nombreuses personnes comme c’est le cas durant les confinements. Bien évidemment, il s’agit de prendre en considération les changements de consommation.

Depuis 2021, le coût du gaz et de l’électricité a également connu une hausse considérable. Plusieurs consommateurs se sont retrouvés dans l’obligation de payer des factures à la somme exorbitante. A cela s’ajoutent des compléments à payer particulièrement élevés d’autant plus que les mensualités déjà réglées ne suffisent plus. Une situation qui n’aurait pas dû créer autant de désagréments puisque les fournisseurs pouvaient y remédier en ajustant les mensualités.

publicité

Des explications insuffisantes concernant la flambée des prix

Selon EDF, son offre intitulée « la mensualisation sans surprise » représente la meilleure offre depuis 2019. Quand le processus identifie une différence de plus de 9% entre la note estimée et l’échéancier, le client obtient une proposition de réévaluation, à condition d’avoir inauguré un « espace client ». Engie, n’a pleinement déployé cette procédure que vers décembre 2022. Baptisé « Mon alerte, ce dispositif met en garde les clients si la régularisation constitue plus d’une ou deux mensualités », fait savoir Céline Regnault, responsable grand public.

Vers le début de cette année, une proposition de remensualisation a été instaurée pour les clients dont la facture de régularisation excède l’équivalent de deux mensualités. A titre d’illustration, un client avec une mensualité de 100 € sera contacté une fois que le dispositif aura décelé un solde de 200 € à débourser en fin de période. Selon Franck Shmiedt, celui qui est à la tête de Total Energies électricité et gaz en France : « Le bill shock avait été considéré comme un sujet à traiter avant la crise des prix mais nous travaillons avec plusieurs millions de particuliers et nous avons pris le temps d’optimiser l’efficacité de notre système ». L’ajustement des mensualités est crucial pour éviter un choc en fin de période tout en mettant les clients en garde car depuis la crise, nombre d’entre eux n’ont pas saisi le mail qui leur indique une augmentation des tarifs.

publicité

D’autres publications dans 

Autoroute : la nouvelle désolante vient de tomber pour les Français

Rappel d’urgence inquiétant chez Tesla : plus de 4 000 véhicules concernés !

Plaques d’immatriculation : cette nouvelle règle va donner du fil à retordre aux voleurs !

93% des personnes qui ont relevé ce défi ont échoué : ferez-vous partie des 7% les plus intellos ?

Gmail : la lutte contre les spams et le phishing prend une nouvelle tournure !

Ruée assurée chez Action avec ce produit magique indispensable aux automobilistes !