Futurs parents, évitez ces prénoms si vous ne voulez pas que vos enfants soient moqués à l’école !

publicité

Avis à tous les parents qui vont bientôt accueillir un bébé et qui n’ont pas encore tranché sur le choix du prénom. Si vous ne voulez pas que vos enfants fassent l’objet de moqueries à l’école, évitez à tout prix de choisir les prénoms qui suivent !

Futurs parents : les prénoms d’enfants à éviter

Une spécialiste s’est récemment livrée sur le sujet. Selon elle, le choix du prénom influence activement sur l’avenir de l’enfant né car un mauvais prénom peut entraîner des moqueries de la part de ses camarades de classe une fois que l’enfant aura grandi. Voici donc une liste des prénoms à rayer de la liste : 

publicité
  • Fanny et Dick : il s’agit d’un terme anglophone qui fait respectivement référence aux organes génitaux de la femme et de l’homme
  • Peggy : à éviter car ce prénom fait allusion à la cochonne qui porte le même nom
  • Boris et Barack : qui sont associés à des anciens chefs d’Etat américains et auxquels les Français d’Outre-Manche sont sensibles

D’autre part, certains prénoms aux connotations douteuses sont à bannir : 

  • Pippin qui signifie “reinette” en français
  • Dream peut être associé à “rêve” ou “cauchemar” chez certains
  • Cougar qui peut désigner une femme multipliant les conquêtes de jeunes hommes
  • Summer qui signifie “été” en français
  • Bertha qui peut faire allusion à la Grosse Bertha, une pièce d’artillerie qui a servi lors de la guerre mondiale

Le cauchemar des “Kevin”

Dans les années 90, les cinéphiles français ont fait la connaissance d’un jeune garçon prénommé Kevin qui joue dans le célèbre film : “Maman, j’ai raté l’avion”. Depuis, de nombreux parents ont décidé de choisir ce prénom pour leurs enfants et le prénom “Kevin” est devenu très à la mode. Plusieurs décenniers plus tard, ce jeune héros a fait des petits qui ne sont pas forcéments contents de leur destin.

publicité

A ce propos, Kevin Fafournoux, un jeune français qui habite à Paris a décidé de casser le mythe autour de son prénom. L’an dernier, il a ouvert une campagne de financement participatif pour la diffusion d’un reportage qui sera intitulé “Sauvons les Kevin”. Ce documentaire met notamment en lumière l’aspect sentimental et la discrimination au travail.

publicité

D’autres publications dans 

1-1=6 : vous n’avez le droit d’ajouter qu’une seule allumette pour rétablir l’équation !

Prime de partage de la valeur (PPV) : à quoi faut-il s’attendre en 2024 ?

Voitures modernes : quels sont les intérêts de ces phares innovantes ?

Existe-t-il un lien entre la consommation de vitamine C et l’apparition de boutons ?

Placements, assurances, crédits : ces nouvelles dispositions fiscales ne vont pas plaire aux investisseurs !

Le téléphone portable ne sera plus autorisé dans les rues de cette célèbre ville française !