« Une fin de vie difficile » : les confessions poignantes de Françoise Hardy au sujet de sa chimio

publicité

A l’occasion d’un entretien pour Gala, Françoise Hardy s’est livrée à cœur ouvert au sujet des impacts des nombreuses séances de chimiothérapie qu’elle a passées. Retour sur ces confessions émouvantes.

Françoise Hardy au plus mal

Voilà maintenant plusieurs années que Françoise Hardy se bat contre le cancer du larynx. Et visiblement, la situation est loin de s’améliorer. Dans sa prise de parole, la chanteuse confie : « Depuis les dernières séances, je vais mal car je ne vois plus de l’œil droit et c’est douloureux. De même, ma narine droite est bouchée et j’ai la gorge sèche. C’est un enfer ». Les séquelles de son traitement ne permettent plus à la mère de famille de vivre une vie serine.

publicité

Comme elle le souligne : « A la suite des rayons qui ont impacté la tête lors des 55 radiothérapies, c’est normal d’avoir des trous de mémoire. Aussi, je rencontre beaucoup de difficultés à bouger ». Après avoir entamé plusieurs séances de chimio, l’interprète de « Tous les garçons et les filles » doit aujourd’hui composer avec les effets secondaires de la thérapie.

« Une fin de vie difficile »

Dans les colonnes de Gala, Françoise Hardy revient sur les douleurs qu’elle ressent au quotidien : « Les séances de chimio m’ont peut-être sauvé la vie mais mon existence est devenue un cauchemar à cause d’elles ». Heureusement, la star peut compter sur son fils et son ex-compagnon pour l’aider à traverser cette douloureuse épreuve. Comme elle le souligne : « Par bonheur, ils ne m’ont jamais laissé tomber, tout comme quelques amis fidèles ».  

publicité

De son côté, Jacques Dutronc affirme : « Le souci c’est que le traitement de cette maladie ne tient pas compte des effets secondaires. C’est ce qui la rend difficile à soigner ». Au mois de novembre dernier, Thomas Dutronc s’est livré au sujet de la bataille de son ex-épouse devant les caméras de Sept à Huit : « Françoise ne peut pas aller mieux mais on n’y peut rien. J’admire malgré tout son courage ». De son côté, la principale intéressée n’aspire qu’à une seule chose : s’en aller librement lorsqu’elle l’aura décidé.

publicité

D’autres publications dans 

Réforme de la prime d’activité : quelles conséquences sur les employés à faibles revenus ?

CAF : un bonus prévu pour certains allocataires de l’AAH, les concernés

5+3=5 : trouvez les 2 tiges qu’il faut déplacer pour corriger l’équation !

Défi visuel : vous disposez de 12 secondes pour localiser le nombre 56 !

Fruits et légumes : vers une nouvelle taxation pour les éléments potagers du jardin ?

LMNP : à quoi faut-t-il s’attendre en 2024 ?